L'éclipse du siècle
Accueil Remonter

 

 

    

L'éclipse du 11 août 1999 restera inoubliable.

La Lorraine Nord faisait  partie de la zone d'éclipse totale et il fallait se rendre vers 

Metz ou Thionville pour assister à ce spectacle merveilleux.

 

 

 

 

 

 

Pour un observateur terrestre, une éclipse de Soleil se produit lorsque la Lune passe devant le disque solaire.

Le cône d'ombre de la Lune a une longueur variant de 367.000 à 379.800 km et la distance de la Terre à la Lune varie de 357.300 à 407.100 km.

Une éclipse totale de Soleil se produit lorsque l'ombre de la Lune atteint la Terre. Le diamètre du cône d'ombre de la Lune ne dépasse jamais 268,7km sur la Terre.

Ainsi, la zone d'observation terrestre d'une éclipse totale de Soleil s'étale toujours sur moins de 268,7km, et est en général beaucoup plus étroite.

 À la surface de la Terre, la largeur de la pénombre, ou région d'éclipse partielle, est d'environ 4.800 km.

Lorsque la Lune passe entre la Terre et le Soleil sans que son ombre atteigne la Terre, il se produit une éclipse annulaire: un anneau brillant (couronne du disque solaire) apparaît autour du disque noir de la Lune.

L'ombre de la Lune se déplace vers l'est à la surface de la Terre.

Comme la Terre tourne également dans ce sens, la vitesse de l'ombre lunaire sur la Terre est la différence entre la vitesse de déplacement de la Lune sur son orbite et la vitesse de rotation de la Terre.

La vitesse de l'ombre à l'équateur est d'environ 1.706km/h.

Près des pôles, où la vitesse de rotation est quasi nulle, l'ombre se déplace à environ 3.380 km/h.

La trajectoire d'une éclipse totale de Soleil et sa durée peuvent être déterminées à partir de la taille du cône d'ombre lunaire et de la vitesse de ce cône sur la Terre.

Une éclipse totale de Soleil a une durée maximale de sept minutes et demie.

Les éclipses d'une telle durée sont rares (une seule fois en plusieurs milliers d'années), la plupart des éclipses totales étant visibles pendant quelques minutes, depuis un point situé au centre de la trajectoire de l'éclipse.

Pour une éclipse totale de Soleil, la Lune commence à se déplacer sur le disque solaire environ une heure avant l'occultation totale.

 L'éclat du Soleil diminue graduellement, et durant l'obscurcissement total il atteint l'intensité d'un vif clair de lune.

 Cette lumière résiduelle est due en grande partie à la couronne solaire, région la plus éloignée de l'atmosphère solaire.

 Comme la surface du Soleil se réduit à un croissant fin, la couronne solaire devient visible.

 Juste avant que l'éclipse ne devienne totale, de brillants points lumineux en forme de croissant, appelés grains de Baily, étincellent.

 Ces points sont dus à l'illumination par le Soleil des vallées et des irrégularités de la surface lunaire.

 Les grains de Baily sont également visibles au moment de l'émersion, instant où réapparaît l'astre occulté.

Avant, après et parfois pendant l'occultation totale, des franges étroites d'ombre mobiles peuvent être observées sur les objets situés à la surface de la Terre.

Ces franges d'ombre ne sont pas totalement expliquées, mais on pense qu'elles sont dues à la réfraction irrégulière de la lumière dans l'atmosphère terrestre.

Avant et après l'occultation totale, un observateur situé sur une colline ou dans un avion peut voir l'ombre de la Lune se déplacer vers l'est à la surface de la Terre, comme l'ombre d'un nuage avançant rapidement.